Vous êtes ici

Ubuntu, un rêve lucide

L’exposition propose d’investir l’Ubuntu1, un espace encore infréquenté de nos imaginaires et de nos connaissances. Intraduisible dans les langues occidentales, le sens de ce terme, issu des langues bantoues du Sud de l’Afrique, conjugue les notions d’humanité, de collectif et d’hospitalité et peut être interprêté ainsi : « je suis parce que nous sommes ».

 

Cette exigence « d’une humanité dans la réciprocité » convoquée par la pensée Ubuntu constitue l’un des apports essentiels des philosophies africaines largement méconnues. Cette notion, dans ses dimensions philosophiques et spirituelles, peut être considérée comme l’une des rares caractéristiques des sociétés africaines à avoir survécu aux six cents ans d’esclavagisme, de colonialisme et d’impéralisme de toutes natures qui ont déstabilisé les sociétés et sapé les cadres traditionnels de la transmission des savoirs. Enracinée dans de nombreuses langues et cultures africaines, la pensée Ubuntu reste agissante dans la conception de la place de l’individu dans sa communauté, mais également dans les liens entre les peuples, structurant une conscience et une vision du monde dans l’interdépendance de la relation.

 

L’exposition Ubuntu, un rêve lucide entend témoigner de ces dynamiques actuelles et réunit les propositions d’une vingtaine d’artistes ou collectifs d’artistes dont les oeuvres entrent en résonance avec la philosophie Ubuntu « faire humanité ensemble » et cherchent à aborder cette pensée de l’action comme une ressource, un espace d’invention, de fiction autant que de médiation du monde réel.

 

Le parti a été pris de réunir des artistes susceptibles d’avoir des points de vue et des perspectives critiques. Ces créateurs produisent avec toutes les cultures qui les habitent et à partir d’une expérience souvent double, parfois heurtée, de migration ou de transfert. L’exposition entend déjouer les enfermements géographiques et ne considérer qu’un espace : celui des réflexions proposées par les artistes au travers de récits subjectifs et d’oeuvres susceptibles de bousculer nos perceptions autant que nos certitudes.

 

Ubuntu est issu des langues bantoues du Sud de l’Afrique, son éthymologie se partage entre le mot zoulou Ubuntu et Unhu dans la langue des Shonas au Zimbabwe ou Utu en swahili, langue parlée dans l’Afrique de l’Est - le sens de ce terme est présent dans de nombreuses langues africaines : Unundu pour les Kikuyus, Bomoto en lingala, Kimuntu en kikongo…

 

Avec : Jonathas de Andrade, Joël Andrianomearisoa, Michael Armitage, Bili Bidjocka, Kudzanai Chiurai en collaboration avec Khanya Mashabela, Nolan Oswald Dennis, Lungiswa Gqunta, Frances Goodman, Kudzanai-Violet Hwami, Katia Kameli, Richard Kennedy, Grada Kilomba, Turiya Magadlela, Serge Alain Nitegeka, Dominique White...

 

Commissaire : Marie-Ann Yemsi

 

Exposition

Du 19/06/2020 au 13/09/2020