Vous êtes ici

Social Trompe L'Œil [ANNULÉ] Tania Bruguera

Dans la terminologie de l'art, la notion de trompe-l'œil décrit une technique picturale visant à créer une illusion d'optique et donc à « tromper » notre vision. Le processus de perception cognitive est ainsi faillible et sujet à manipulation.

En réadaptant ce mécanisme illusoire au fonctionnement de nos souvenirs, l’œuvre Social Trompe l’Œil questionne la fiabilité de notre mémoire individuelle et ses processus complexes d’association et de perception. A la lisière entre performance, expérience psychologique, et étude sociologique, cette œuvre performative de Tania Bruguera, en interaction direct avec le public, explore comment construction du passé et construction du récit identitaire s’entremêlent, en impactant notre perception sociale et notre rapport aux autres.

Cette performance a été conçue en collaboration avec le Dr Julia Shaw, psychologue et conférencière spécialisée en criminologie. Toutes ses recherches sont disponibles ici.

 

Commissaire : Vittoria Matarrese
Chargées de projets et coordination : Alice Giudicenti avec Léa Derville et Licia Demuro, assistées d’Aurore Forray.

Performance Notre monde brûle

Du 14/03/2020 au 16/05/2020

Rendez-vous les samedis de 14h à 18h

 

Tania Bruguera

Tania Bruguera est née en 1968 à La Havane, où elle vit une partie de l’année lorsqu’elle n’est pas à New York. Fortement influencée par la situation politique de son pays natale, Tania Bruguera ancre sa pratique artistique dans une posture militante. Au travers de performances, installations, projets publics et communautaires, elle se concentre tout particulièrement sur le corps comme lieu où s’articulent les structures de pouvoirs et de domination.

Très active, elle présente régulièrement ses œuvres et projets partout dans le monde, notamment lors d’expositions personnelles qui lui sont dédiées, au Van Abbemuseum, Eindhoven (2013), à la Tate Modern, Londres (2018), et au MoMA, New York (2018), ou lors d’expositions collectives au KW Contemporary Art Centre, Berlin (2010), au New Museum, New York (2015), au Serpentine Galleries (2017) ou encore au Pérez Art Museum, Miami (2017). Elle a participé à la Biennale de Venise (2001, 2005, 2009), de Gwangju (2000, 2008) ou encore à la Documenta 11, Kassel (2002). Ses œuvres font parties des collections du MoMA (New York), du Bronx Museum (New York), du Museo Nacional de Bellas Artes de La Habana, de la Tate Modern (Londres et du Solomon R. Guggenheim Museum (New York).