Vous êtes ici

Le Banquet [COMPLET] Dîner et performances

À l’occasion de l’exposition « Futur, ancien, fugitif », le Palais de Tokyo vous invite à la table d'artistes ou collectifs d’artistes qui font du festin partagé leur espace d'expérimentation.

Au programme de ce dîner performé :
- les cueillettes et créations culinaires de Fabien Vallos & Noémi Koxarakis, Ryoko Sekiguchi & Sugio Yamaguchi, The Soft Protest Digest
- les performances, comme des mises en bouche, de Fabienne Audéoud, A Constructed World, Violaine Lochu et Anne Le Troter.

 

Ce repas s’énonce comme un manifeste en faveur des circuits courts, des produits raisonnés et des cultures raisonnables.
Un devenir-frugal qu’affirme en préambule de l’exposition « Futur, ancien, fugitif » le Mur de mûres de Pierre Joseph.

 

 

Une vaisselle inédite est produite par les élèves de l'École supérieure d'art et de design TALM-Le Mans (2ème année), encadrés par Natsuko Uchino et Olivier Chouteau.
Les tabliers conçus par l’artiste Marc Camille Chaimowicz, et édités par We Do Not Work Alone font partie de l’exposition « Futur, ancien, fugitif ».

 

Le Banquet s’inscrit dans une histoire au long cours entre l’art et la cuisine.

Des banquets Futuristes jusqu’aux expérimentations les plus conceptuelles d’une nouvelle génération de chefs adeptes de cuisine moléculaire ou d’expériences proches de la performance que Nicolas Bourriaud fit entrer au musée à l’occasion des expositions « Cook Book » ; en passant par les tentatives de restaurants éphémères signées Matta Clark ou Spoerri dans les années 70 à New York et Düsseldorf, la cuisine est depuis longtemps un terrain de jeu pour les artistes. Aujourd’hui, la question du vivant, du temps long, mais aussi du processus et de l’expérience en contrepoint de l’oeuvre finie, questions qui animent beaucoup d’artistes contemporains, permettent sans doute encore davantage de tisser des liens entre l’art et la cuisine, entre artistes et cuisiniers.

 

Présentation des intervenants :

Fabien Vallos est curator, professeur de philosophie et coordinateur de la recherche à l'école Nationale supérieure de la photographie d'Arles. Il a fondé les éditions Mix en 2006. En collaboration avec l’artiste et réalisatrice Noémi Koxarakis qui a fait de l’apprentissage de savoir-faire l’un de ses modes opératoires, il organise régulièrement des banquets. Ces derniers sont adressés en tant qu'oeuvre aux convives.

Ryoko Sekiguchi est traductrice, poétesse et auteure. Après Fade ou L’Astringent, elle a publié en 2018 Nagori, aux éditions P.O.L, qui met en mots le goût de l’arrière-saison. Elle collabore régulièrement avec le chef du restaurant Botanique à Paris, Sugio Yamaguchi.

 

The Soft Protest Digest est un collectif de recherche associant la fermière et artiste danoise Nickie Sigurdsson et le duo de designers français Adel Cersaque. En centrant son travail sur l’histoire de l’alimentation, l’agriculture et les relations sociales et politiques constitutives d’une culture alimentaire, le collectif a pour objectif de concevoir des régimes alimentaires résilients, autant d’un point de vue environnemental que culturel.

A Constructed World est un projet collaboratif animé par Jacqueline Riva et Geoff Lowe depuis 1993. Leurs performances passent par l’usage fantaisiste de langages non articulés (préverbal ou animal), par des adresses faites à des anguilles ou des chants à l’unisson. Ils collaborent régulièrement avec le théoricien et éditeur Fabien Vallos dans le cadre de grands banquets participatifs.

Le travail de Violaine Lochu est une exploration de la voix comme vecteur de rencontre et de métamorphose. Lors de longues périodes d’immersion dans des milieux spécifiques elle collecte différents matériaux sonores et visuels à partir desquels elle crée des performances, des installations sonores, des vidéos et des éditions. Sa pratique est transdisciplinaire ; évoluant dans le champ de l’art contemporain, de la musique expérimentale et de la poésie sonore.

Peintre, performeuse, vidéaste, Fabienne Audéoud se penche depuis une vingtaine d’années sur les relations de pouvoir. « Ce qui m’intéresse c’est ce qu’une pièce fait à ceux qui la regardent et au contexte plus large dans lequel elle agit, comment elle performe ».

Anne Le Troter a fait du langage sa matière première. Un langage et des voix souvent empêchés ou contraints, lorsqu’elle consigne par exemple les tournures toutes faites des enquêteurs téléphoniques, le jargon des prothésistes dentaires ou la litanie normée des sondeurs politiques.

 

Le repas contient de la viande et du poisson ainsi que les allergènes suivants

Apéritif : céréales contenant du gluten, crustacés, poisson, produits à base de lait, céleri.
Entrée : céréales contenant du gluten, oeufs, poisson, produits à base de lait, fruits à coques, moutarde.
Plat : produits à base de lait, crustacés, mollusques, fruits à coques, herbes fraîches (coriandre, gingembre, ail...).
Entremets et Dessert : céréales contenant du gluten, lait, fruits à coque, miel, pollen

 

 

 

Programmation culturelle

Le 20/11/2019, de 19h30 à 23h

Dans la limite des places disponibles

Tarif unique de 50€

Dernier accès : 20h

 

Le billet donne accès aux expositions

 

[COMPLET]

Le Palais de Tokyo remercie chaleureusement les élèves de l’atelier MAGMA de l’Ecole supérieure d’art de design, TALM - Le Mans (2ème année) pour leur créativité et le Domaine Orenga de Gaffory pour son soutien.