Vous êtes ici

Josèfa Ntjam - Aquatic Invasion Dans le cadre de La Manutention - Performeurs en résidence

⚠ Capacité d’accueil très réduite.

« Ici, nos révoltes seront les chants qui nous porteront demain. Nos corps en forme de goutte viennent s’infiltrer dans l’Histoire linéaire maintenant désaxée. »
 

Avec Aquatic Invasion, Josèfa Ntjam investit des figures mythologiques, politiques et artistiques liées aux cultes aquatiques.

Les personnages invoqués - de la divinité Mami Wata au duo de producteurs de musique techno Drecxiya, en passant par les génies des eaux issus des croyances centrafricaines ou encore par l’icône du “sans-barque” empruntée à l’Égypte Antique - émergeront des profondeurs pour réveiller leurs fictions. L’artiste et ses invités réinventeront ces récits des fonds marins en les faisant s’entremêler et retentir au temps présent, à travers la poésie, le son, la danse et les images.

Aquatic Invasion s’affirme alors comme une marée ascendante dont l’avancement sera rythmé par les vibrations des paroles et des corps. Une marée aux résonnances apocalyptiques qui fera se répandre à la surface de nos mondes, la noirceur venue des abysses.

Avec : Fallon Mayanja, Aho Ssan, Hugo Mir Valette, Nach, Sean Hart, Nicolas Pirus, Steven Oury, Bamao Yendé & Le Diouck, Monochrome Noir, Crewrâle 93 et Lala &ce.

 

Avec la généreuse contribution de Nathalie Talec et de la Galerie Maubert. Les œuvres de la Collection GIMME SHELTER, réalisées par NATHALIE TALEC, seront présentées les soirs de performances.

Remerciements à Mokoo, Marine Serre, Rombaut, Karatvanier, Tétier, Colombe d’Humières, LaFalaise Dion, Rohan Mirza for DNA* et au showroom Ritual Projects avec les marques GmbH, Li-Ning, Boramy Viguier et Y Project.

 

Commissaire : Vittoria Matarrese

Chargées de projet : Alice Giudicenti et Licia Demuro

Programmation culturelle

Le 29/10/2020

Rendez-vous jeudi 29 octobre, dès 18h.

Accès sur présentation du ticket d’entrée à l’exposition.
Dans la limite des places disponibles et du respect des mesures sanitaires.

Lancé en 2017, la Manutention est un format de résidence artistique qui encourage l’exploration et l’expérimentation, en fournissant aux artistes l’opportunité de développer leur pratique et de produire des performances inédites lors de soirées performatives échelonnées sur un mois.

Josèfa Ntjam

Josèfa Ntjam est née en 1992 à Metz. Elle vit et travaille à Saint-Étienne (France).

Josèfa Ntjam est une artiste pluridisciplinaire dont la pratique associe sculpture, photomontage, performance, film et écriture. Glanant la matière première de ses oeuvres sur (les) internet(s) et dans les livres de sciences naturelles, Josèfa Ntjam utilise le collage - d’images, de mots, de sons et d’histoire(s) - comme mode opératoire d’une praxis visant à déconstruire les grands récits à l’origine de discours hégémoniques sur les notions d’origines, d’identité, et d’Histoire. Son travail prend souvent forme à partir d’enquêtes scrupuleuses sur des évènements historiques, des fonctions scientifiques ou des concepts philosophiques, auxquels sont mêlées des références à la mythologie, aux rituels ancestraux, aux symboles religieux ou à des récits de science-fiction. L’entrecroisement de ces notions hétérogènes se fait dans une logique de réappropriation de l’Histoire, à laquelle Josèfa Ntjam confronte des constructions narratives explorant des espaces-temps à venir, un « entre-deux mondes » où les systèmes de perceptions et de nominations d’(id)entités fixes n’opèrent plus. Ainsi, le politique et le poétique s’entremêlent au sein de cartographies utopiques et de fictions ontologiques, processus qu’elle utilise pour développer une pratique de l’émancipation appelant à l’émergence