Vous êtes ici

Carte Blanche à Anne Imhof « Natures Mortes »

À l’automne 2020, le Palais de Tokyo invite Anne Imhof à réaliser une exposition dans la totalité de ses espaces. Ce projet s’inscrit dans la continuité d’une série de cartes blanches, initiée avec celle de Philippe Parreno en 2013 puis celles de Tino Sehgal (2016), Camille Henrot (2017) et Tomàs Saraceno (2018). Anne Imhof, qui bénéficie actuellement d’une reconnaissance internationale, couronnée notamment par le Lion d’or obtenu à la Biennale de Venise avec FAUST en 2017, a été montrée au Palais de Tokyo dès 2015 avec DEAL présentée dans le cadre du festival Do Disturb.

Avec cette carte blanche, le Palais de Tokyo souhaite montrer l’amplitude et le caractère protéiforme de sa pratique. Pour cette grande exposition d’envergure en France, elle convoque à la fois performance, peinture, musique et installations. Cet automne, elle mettra à nu les espaces du Palais de Tokyo, afin de mieux les révéler et d’inviter le public à une expérience topographique, une descente en spirale vers les entrailles du bâtiment. Anne Imhof ouvre ainsi de nouvelles perspectives sur les espaces, mais aussi sur sa pratique, en l’inscrivant dans une tradition esthétique et conceptuelle élargie qui la relie à d’autres artistes historiques et contemporains. Elle convoquera alors en plus de ses oeuvres, celles d’autres artistes invités qui ponctueront l’ensemble du parcours.

Dans cette exposition, Anne Imhof créera des effets de résonance et de dédoublement au sein d’un espace architectural ouvert, transformé en un vaste corps sonore et en un labyrinthe habité. Elle y déconstruit les systèmes hiérarchiques incarnés afin de générer de nouvelles images où les corps, les arts visuels, la musique et l’architecture fusionnent.

 

Commissaires : Emma Lavigne et Vittoria Matarrese

Exposition

Du 19/02/2021 au 16/05/2021

Anne Imhof

Anne Imhof est née en 1978 à Giessen en Allemagne. Elle vit et travaille à Berlin et Francfort (Allemagne).

Après avoir étudié à la Städelschule (Francfort, Allemagne), elle réalise en 2013 sa première exposition personnelle « Parade » à Portikus (Francfort, Allemagne). Depuis, l’œuvre d’Anne Imhof ont été montrée notamment à l’Art Institute de Chicago (2019), Tate Modern (Londres, 2019), Hamburger Banhof (Berlin, 2016), Kunsthalle Basel (2016), MoMA PS1 (New York, 2015) et au Carré d’Art – musée d’art contemporain de Nîmes (2014). Elle a également participé à de nombreuses expositions collectives et festivals dont au MMK Frankfurt (2019 et 2014), Tai Kwun (Hong Kong, 2019), La Biennale de Montréal (2016), Centre Pompidou (Paris, 2015) et au Palais de Tokyo (Paris, 2015).

Anne Imhof a représenté l’Allemagne à la 57e Biennale de Venise en 2017 où elle a remporté le Lion d’Or pour la meilleure participation nationale avec sa performance Faust. Elle a également remporté l’Absolut Art Award (2017) et le Preis der Nationalgalerie (2015).