Vous êtes ici

Canular / L'art en rit / Ricochets Par Jean-Hubert Martin

Pour offrir de clefs de compréhension de la création contemporaine, le Palais de Tokyo a lancé un format de cours ouvert à tous : l'Atelier des regardeurs.
Intitulé « Canular / L'art en rit / Ricochets », le cycle confié à Jean-Hubert Martin se déroule les mercredis, de 19h à 20h30 au Toguna.

 

Mercredi 7 novembre : De l’idiotie à la peinture facétieuse
Plusieurs livres et expositions ont démontré l’apparition de stratégies d’ignorance et de bêtise feintes d’artistes contemporains. L’humour  a toujours régné dans les ateliers d’artistes. Les recherches récentes ont dévoilé l’importance de la peinture comique en Italie et en Hollande aux XVI° et XVII° siècles.

 

Mercredi 14 novembre : De la sculpture polychrome à la mystification de sa blancheur
Les sculptures polychromes de Hans Peter Feldmann rappellent que les architectures et les sculptures étaient toutes peintes de couleurs vives dans l’antiquité. L’intérêt porté à la Renaissance pour les marbres blancs décolorés et les figures-troncs sans membres et sans têtes en a fait des modèles pendant quatre siècles.

 

Mercredi 21 novembre : La Sainte Vierge et les deux écoles : tachisme et monochrome
En 1920, en plein débat sur le retour à l’ordre, paraissait une comparaison entre la Vierge d’Ingres et celle de Picabia sous la forme d ‘une tache d’encre.  La couleur recouvrant la totalité de la surface ou projetée sur elle fonde les deux pôles de la modernité picturale : monochrome et dripping. Démarches issues d’une logique évolutionniste ou de l’absurdité du non-sens ?  La question est reposée de la possible relation entre Malevitch et le Combat de nègres dans un tunnel la nuit d’Alphonse Allais

 

28 novembre : Le cubisme gothique : histoire de zig-zag
Les structures orthogonales sont les fondements du cubisme et de la peinture géométrique. Dans la peinture du XV° siècle les plis cassés des vêtements ont souvent autant accaparé l’énergie des artistes que le rendu des visages.

 

5 décembre : De Walt Disney au rocher percé
Les sculptures abstraites réalisées par Bertrand Lavier à partir des dessins de Walt Disney sont des stéréotypes satyriques de la sculpture abstraite jouant de l’alternance des pleins et des vides, façon Arp. Cet attrait pour la matière évidée et partiellement transparente se retrouve aussi bien dans la peinture de paysage de la fin du XVI° siècle que dans les rochers de lettré chinois.

 

12 décembre : Du ready-made au réemploi
De la déflagration suscitée par l’invention du ready-made par Marcel Duchamp, naissent en permanence toutes sortes de dérivations pour le meilleur et pour le pire de l’art contemporain.  Au lieu de le voir en terme de rupture, ne pourrait-on l’interpréter dans la vaste tradition du réemploi, du baptistère de Saint Louis fait à partir d’un bassin islamique aux vases chinois du XVIII° montés par des orfèvres européens.

 

19 décembre : De Séchas et ses chats au chat emmailloté
Que ce soit Alain Séchas ou Siné, les chats ne cessent de stimuler l’imagination de nos contemporains. Leur histoire remonte aux cultes égyptiens et à leur substitution à des bébés non advenus au XVII°.

 

L'Atelier des regardeurs En ce moment

Du 07/11/2018 au 19/12/2018

Cycle de 7 leçons
Tarif plein : 60 €
Tarif réduit : 50 €

L’achat à la séance est possible sur place le jour même, dans la limite des places disponibles.

Cours à l'unité
Tarif plein : 12 €
Tarif réduit : 9 €

 

Jean-Hubert Martin

Figure mythique de la scène artistique internationale, Jean-Hubert Martin cultive l’art du grand écart. En révolutionnant en 1989 la cartographie mondiale de l’art avec les « Magiciens de la Terre », ce facétieux iconophile impose son style et sa curiosité contagieuse en poursuivant son entreprise de décloisonnement à tous crins des savoirs et des cultures.