Vous êtes ici

Bolatito Aderemi-Ibitola Dans le cadre de La Manutention - Performeurs en résidence

Bolatito Aderemi-Ibitola développe un travail transdisciplinaire mêlant performance, théâtre, vidéo et arts numériques pour créer des œuvres collaboratives. Rejetant l’idée d’une temporalité figée, elle propose des performances évoluant au gré de l’organicité des matériaux employés et de l’interaction avec le public. Les éléments issus du quotidien, les images animées et les données numériques s’immiscent dans les corps et leurs perceptions pour mettre en scène des relations humaines et sociales complexes, propres à la société actuelle. Inspirées de phénomènes contemporains, elle ancre sa pratique aux questions de migration, d’identité, de technologie et de genre.
 

Dans le cadre de son invitation au programme La Manutention – artistes performeurs en résidence, l’artiste poursuivra in situ sa recherche dont les expérimentations seront montrées au public lors de quatre soirées inédites de performance, spécialement conçues pour le Palais de Tokyo. On y trouvera des matières organiques et numériques propices à l'interaction, des objets au pouvoir symbolique, ainsi que des activations sonores, afin de laisser transparaître des “connexions” réinventées.

 

Commissaire : Vittoria Matarrese
Chargées de projets et coordination : Léa Derville avec Alice Giudicenti et Licia Demuro, assistées d’Aurore Forray.

Performance

Du 26/03/2020 au 16/04/2020 Rendez-vous les jeudis 26 mars, 2, 9 et 16 avril à partir de 19h

Accès sur présentation du billet d’entrée aux expositions, dans la limite des places disponibles.

 

Bolatito Aderemi-Ibitola

Bolatito Aderemi-Ibitola est née en 1993 à Lagos, au Nigéria, puis s’est installée aux États-Unis en 2000. Elle est retournée au Nigéria en 2014 où elle vit et travaille depuis. Après avoir obtenu sa maîtrise en études des performances de la Tisch School of the Performing Arts à l’Université de New York, elle a participé à plusieurs festivals internationaux consacrés à la vidéo et au théâtre, tels que Videoex Festival en Suisse, ou encore Theaterformen et Videonale en Allemagne. Son travail a été montré dans de nombreuses expositions à Lagos (Art 21, African Artist Foundation, centre d’art White Space) dont la Biennale de Lagos en 2017. Elle a été artiste en résidence à Gasworks à Londres (2018), au Khoj International Artists’ Association à Dehli (2017), au ZK/U Berlin Center for Art and Urbanistics (2016). En 2018, elle est lauréate du Access Bank ART X Prize, prix de la plus grande foire internationale d’Afrique de l’Ouest ART x Lagos.