Archive
Hell As Pavilion - Les Gens de la Caverne En présence de l'auteur Dimitris Dimitriadis

Durée : 30 min

Dimitris Dimitriadis, auteur du roman Je meurs comme un pays (1978), récemment adapté au Théâtre de l’Odéon dans le cadre du Festival d’Automne 2012, présentera une nouvelle approche de l’allégorie de la Caverne de Platon, dans le contexte de crise actuelle. Le travail de Dimitriadis se concentre particulièrement sur les questions de l’identité et le besoin perpétuel de tester nos limites.

« C’est un problème très sérieux : La Grèce, le plus historique des pays, est resté bloqué dans le mécanisme de l’histoire. C’est la raison pour laquelle nous nous trouvons actuellement dans cette impasse: tout ce dont nous parlons, ce grand héritage que nous réclamons, s’est retrouvé pétrifié sous forme de clichés et de stéréotypes. Cela n'est pas nouveau : cela fait un certain temps que la Grèce vit dans la lueur d’une étoile éteinte. Ce que je ressentais déjà il y a 35 ans est d’autant plus vrai aujourd’hui : la « crise » ne pourra être résolue qu’en permettant une réelle prise de conscience historique, qui implique l’acceptation du fait que quelque chose est mort et que quelque chose de nouveau doit naître. Le poète T.S. Eliot disait : « En ma fin est mon commencement »- reste à annoncer cette fin inévitable. » 


[Dimitris Dimitriadis en interview avec Fabienne Darge, Le Monde, le 17.12.2012]