Présentation

 

Créé par l’artiste Ange Leccia en 2001, le Pavillon Neuflize OBC est le laboratoire de création du Palais de Tokyo. Ce lieu de résidence se situe au coeur des espaces d’expositions et assure un travail de prospection essentiel en mettant l’accent sur la scène émergente de l’art contemporain. Chaque année, 6 jeunes artistes internationaux rejoignent ce programme pour une durée de 8 mois, de novembre à juin.

Plus de 130 artistes ont été résidents du Pavillon Neuflize OBC depuis sa création, parmi lesquels Angela Detanico et Rafaël Lain (Pavillon brésilien, Biennale de Venise 2007), Laurent Grasso (Prix Marcel Duchamp 2007), Apichatpong Weerasethakul (Palme d’or du Festival de Cannes 2010), Isabelle Cornaro (Prix Fondation d’Entreprise Ricard 2010), Benoît Maire (Prix Fondation d’Entreprise Ricard 2010), Koki Tanaka (Mention spéciale pour le Pavillon japonais, Biennale de Venise 2013), ou encore Oliver Beer (Prix Daiwa Foundation 2015).

Depuis 2014, le Pavillon Neuflize OBC renforce sa présence au coeur de la programmation du Palais de Tokyo. Ce sont les curateurs du Palais eux-mêmes qui invitent des artistes à postuler pour la résidence. Une première sélection est faite sur dossier avant qu’un jury ne détermine la sélection finale à l’occasion d’une présentation orale.

Trois axes majeurs définissent la résidence du Pavillon Neuflize OBC : un projet collectif pluridisciplinaire à l’étranger, la création d’un projet collectif en partenariat avec d’autres institutions, et un projet individuel résultant de l’échange avec le curateur qui parraine chaque résident.

Le projet collectif qui se déroule à l’étranger prend la forme d’un workshop donnant lieu à une exposition. Après le Musée d’Onomichi (Japon) à l’automne 2014, le Seoul Art Museum (SEMA) accueillera l’exposition des résidents du Pavillon Neuflize OBC du 5 avril au 29 mai 2016. Ce projet est un temps fort de la résidence, qui donne lieu à des découvertes et la production d’oeuvres in situ.

Concernant le projet de création collective, en 2015 fut entamée une collaboration avec le Ballet de l’Opéra national de Paris. Une première association entre les danseurs du Ballet et les artistes du Pavillon Neuflize OBC prit la forme d’un spectacle présenté les 14 et 15 juin au Palais de Tokyo. Avec plus de 350 spectateurs, cette première expérimentation fut un succès. En 2016, la collaboration est reconduite avec le Ballet de l’Opéra national de Paris, en partenariat, pour la première fois, avec l’Institut national de l’audiovisuel (Ina).

Enfin, par leur présence au sein du Palais de Tokyo et leur parrainage par les curateurs du Palais, les résidents sont également amenés à réaliser des oeuvres individuelles. Qu’elles soient sous la forme de performance, d’une exposition, ou encore d’un concert, elles donnent à voir la richesse créative des artistes émergents.

Par ailleurs, tout au long de l’année, des rendez-vous sont organisés ainsi que des visites dans des institutions dédiées à la création contemporaine ou non, en France et en Europe.

Pour ouvrir son travail de prospection à l’ensemble des artistes en résidence à Paris, le Pavillon Neuflize OBC a lancé en janvier 2015 les Lundis du Pavillon, des soirées qui proposent des projections, performances, conférences, concerts, etc. : chaque intervention propose un format différent et invente un dispositif pour susciter réflexions, expériences, perspectives critiques ou encore sensations. Ces événements proposent aussi un moment informel où tous les artistes en résidence à Paris peuvent se retrouver pour se rencontrer et échanger.

Le Pavillon Neuflize OBC est donc une plate-forme nécessaire à l’expression de l’art sous une forme où l’expérimentation est toujours synonyme de prise de risques et de stimulation.

Contact: lepavillon@palaisdetokyo.com

Les nouveaux résidents pour 2015/2016

Les artistes sélectionnés sont :

Les caractéristiques de la résidence du Pavillon Neuflize OBC sont les suivantes :

- 1 bourse mensuelle.
- 1 atelier-logement à la Cité Internationale des Arts.
- La mise à disposition d’un espace de travail collectif au Palais de Tokyo (espace de type bureau, avec une station de montage vidéo).
- La prise en charge de l’ensemble des frais liés au programme (à savoir les déplacements et hébergements hors de Paris, la production des oeuvres dans le cadre des expositions, et un budget de recherches lié aux différentes propositions).