Vous êtes ici

"Cuillère" Clarissa Baumann

Fruit d'une collaboration entre l'artiste Clarissa Baumann, le compositeur Olavo Vianna et la violoncelliste Louise Leverd, Cuillère est l'activation gestuelle et sonore de l'œuvre éponyme réalisée par Clarissa Baumann en 2015, pendant sa résidence auprès des artisans orfèvres de l'atelier Puiforcat.

Pensant à la métamorphose de la matière, du langage et du geste, les trois artistes se rencontrent dans le cadre de l'exposition Les Mains sans sommeil, pour trouver un vocabulaire commun à cette œuvre. Par l’échange d’une partition d'actions et de sons, le processus de réalisation de l'œuvre est évoqué, à travers la performance, sous la forme d'une archive et d'une mémoire en reconstruction permanente.

 

Dans le cadre de l’exposition Les Mains sans sommeil
Les résidences d’artistes de la Fondation d’entreprise Hermès

Avec le soutien du Théâtre de la Cité internationale

Performance

Le 07/12/2017 et le 10/12/2017 à 18h

Accès libre sur présentation du billet d’entrée aux expositions en cours, dans la limite des places disponibles.

Durée : 20 min

Clarissa Baumann

Artiste brésilienne née à Rio de Janeiro en 1988, Clarissa Baumann est diplômée de l’École des arts visuels et de l’École supérieure des arts décoratifs de Rio. Elle a suivi un cursus en design et en arts visuels parallèlement à des recherches professionnelles en danse contemporaine, puis a obtenu le diplôme de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris en 2014. Ann Veronica Janssens, dont elle a fréquenté l’atelier, l’a parrainée pour le programme de résidences de la Fondation d’entreprise Hermès. Depuis l’obtention d’un post-diplôme à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris en 2015, Clarissa Baumann a participé à plusieurs expositions collectives, dont le « 61e Salon de Montrouge » et « Laboratoire Espace Cerveau, Station 1(0) à l’Institut d’art contemporain de Villeurbanne. Elle a également bénéficié de premières expositions personnelles à la galerie Dohyang Lee (Paris, 2017) et « Détours » à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris (Paris, 2014).