Archive
CHARLIE LE MINDU Charliewood

«Moi, je ne me considère pas comme un artiste. Philippe Decouflé avait trouvé un mot que j’aime bien : «coiffuriste».» Charlie Le Mindu (1)

Un an après l’exposition Le Bord des Mondes, le créateur et «coiffuriste» Charlie Le Mindu (né en 1986, vit à Paris) revient au Palais de Tokyo avec Charliewood, un spectacle hors-norme mettant en scène son imaginaire fantasque, une revue nouveau genre aux confins de la mode, du spectacle vivant et de l’installation.

Charlie Le Mindu signe ici une création pluridisciplinaire mêlant musique, danse, vidéo et performance, autour des vertigineuses possibilités de métamorphose du corps humain. Évoluant au sein d’éléments inspirés de l’univers du cabaret, le spectacle se déploie au-delà de la scène.

Biographie


Charlie Le Mindu. Photo : Jérôme Lobato

Créateur de mode, perruquier, artiste ou «coiffuriste» – selon le terme inventé pour lui par le chorégraphe Philippe Decouflé – Charlie Le Mindu s’est fait remarquer en conjuguant les disciplines de la coiffure, de la couture et de la sculpture. En 2009, il lance sa première collection de perruques et revivifie la  «Haute Coiffure» – complément raffiné de la Haute Couture, conceptualisé en 1945 – pour la présenter sur le catwalk, dans le cadre de défilés de saison, ou à l’occasion de concerts sous formes de costumes exubérants.

Charlie Le Mindu, qui considère le cheveu comme une parure comparable au vêtement, a fait ses classes dans des lieux tels que le célèbre club berlinois Berghain. Il a multiplié les collaborations avec des créateurs de tous bords, dans les champs de la musique, avec des personnalités comme l’icône pop Lady Gaga et la chanteuse Peaches, de l’art et du spectacle vivant.

Ses créations ont été exposées au Victoria & Albert Museum, à Londres  («Power of Making», 2011) et présentées à la Fondation Cartier, à Paris  («Moebius-Transe-Forme», 2011 ; «Les Soirées Nomades», 2015). Il a collaboré à plusieurs reprises avec le chorégraphe Philippe Decouflé et était l’invité principal de la soirée de charité performative de Robert Wilson au Watermill Center (New-York) en 2011.

Commissaires : Julien Fronsacq et Vittoria Matarrese

 

Dates des représentations

• vendredi 8 avril 2016, - 21h45, dans le cadre du festival Do Disturb * | COMPLET

• samedi 9 avril 2016, - 21h45, dans le cadre du festival Do Disturb *  (dans la limite des places disponibles)
 
* Préventes pour le festival Do Disturb sur Digitick.
 
Dates de représentations passées
 
jeudi 17 mars - 20h30 (première) | COMPLET
• vendredi 18 mars - 20h30
• samedi 19 mars - 20h30
• vendredi 25 mars - 20h30
• samedi 26 mars - 20h30
• jeudi 31 mars 2016 - 20h30 | COMPLET


1) Sabrina Champemois, « Charlie Le Mindu monte sur ses grands cheveux », Libération NEXT, 5 décembre 2014.

Collaborateurs :
Jardin d’hiver : Arum titan collaboration Stéphane Margolis
1ère assistant cheveux : Lucille Piccolini
1ère assistante costumes : Charlotte Abale Gnahore
Équipe costumes : Roberto Martinez, Lucile Piccolini, Petronille Salomé, Lou Delville.
Musique : Orion Bouvier
Vidéo : Olivier Simola
Scénographie : Aurélia Michelin