Archive
Banlieue is Beautiful

Pendant trois jours, le Palais de Tokyo est traversé par l’énergie créatrice de la banlieue, qui se propage, tel un souffle, dans les moindres recoins du bâtiment, revêtant tour à tour des formes diverses. Avec une programmation riche de performances (slam, art oratoire, danse), projections vidéo, concerts, installations, et de rencontres, imaginée par l’artiste américain Monte Laster dans le cadre de son association FACE, Banlieue is beautiful a pour ambition le décloisonnement des pratiques, et l’émergence de formes nouvelles.

La banlieue s’expose au Palais de Tokyo du 16 au 18 mai 2014 dans le cadre du festival Banlieue is beautiful. Appréhendé comme une œuvre participative de Monte Laster, celui-ci met la banlieue à l’honneur, comme source inépuisable d’une création artistique ardente, plurielle, féconde, souvent impertinente.

À l’heure du projet de réaménagement urbain du Grand Paris, le Palais de Tokyo entend créer les conditions propices à la découverte d’une scène artistique complexe et exigeante, à la fois proche et lointaine.
En présentant ainsi « l’état du ciel » de la culture en banlieue, il s’agit de questionner le public sur son rapport aux territoires, à l’art, à ses acteurs, à ses usages, et plus largement, au contexte socio-culturel d’émergence de ses différentes formes.

Monte Laster
Né en 1959 à Fort Worth (Texas, USA), vit et travaille à La Courneuve. En 1994, Monte Laster installe son atelier au Moulin Fayvon, au pied de la Cité des 4000 à La Courneuve. En 2001, il crée l’association FACE (French-American Creative Exchange) qui lui permet de conduire un certain nombre de projets de coopération entre des artistes aux pratiques multiples, le territoire de La Courneuve et ses habitants, et le reste du monde. D’Abondance  (2003-2007) avec le paysagiste Gilles Clément, à OBA II en 2012 au Palais de Tokyo et au musée du Louvre, en passant par l’accueil au Moulin de Polylogues de Melik Ohanian en 2008, Monte Laster reconfigure les pratiques de l’art en y intégrant pleinement les notions de participation, d’échange, de relations humaines et de contexte social, plaçant l’humain au cœur même de sa démarche.

Télécharger le programme

Rejoignez l'event Facebook !

Inscrivez-vous au concert #OccupyYoyo du dimanche 18 mai !