Vous êtes ici

Vue d'un concert performatif par Annabel Guérédrat

MAMISARGASSA 2.0 Dans le cadre de l'exposition « Ubuntu, un rêve lucide »

L’artiste, chorégraphe et performeuse Martiniquaise Annabel Guérédrat, présente le concert performatif MamiSargassa 2.0, accompagnée du guitariste Ralph Lavital et du batteur Daniel Dantin.

 

MamiSargassa 2.0, une création en trio, donne corps, voix et forme au conte afro-futuriste éponyme écrit par l’artiste en créole martiniquais, français, anglais et espagnol. Cette performance s’inscrit dans le plus ample projet Ensargassse-moi, une série de performances qu’Annabel Guérédrat réalise depuis 2017 comme des rituels d’enterrement dans de la sargasse fraiche, une algue toxique. L’artiste y interroge son rapport à la toxicité, son écoféminisme et le lien avec la dark ecology. Une vidéo, réalisée au cours de deux résidences à Homo Sargassum et à la Cité Internationale des Arts, rend compte de ces moments d’enlisement.

Cette performance est réalisée avec le soutien d’Artincidence.

Logo Artincidence

Performance

Le 15/01/2022 à 16h45

Accès sur présentation d’un billet d’exposition, dans la limite des places disponibles.

« Nous sommes en 2083, sur une île déserte dans la mer des Caraïbes. Cette île était appelée Martinique, il y a longtemps. Mais, à cause d’années et de siècles de colonisation, de contamination, d’occupation et de tourisme, aucun humain, aucun animal, aucune plante, n’a survécu. Seules les sargasses, ces algues toxiques, sont restées et ont survécu. Même Mamman Dlo n’a pas survécu. Une nouvelle entité, sorte d’avatar, l’a remplacé. Qui a gardé l’apparence humaine d’une femme, génétiquement modifiée, qui reste là, sur la plage, jours et nuits, nuits et jours : Mami Sargassa. » — Annabel Guérédrat

Photo de Annabel Guérédrat pendant un concert performatif
Annabel Guérédrat

Annabel Guérédrat est une artiste, chorégraphe et performeuse, qui vit et travaille en Martinique. Sorcière et praticienne de la protection et de la guérison, elle s'intéresse à l'écologie décoloniale, à l'afroféminisme et à la parenté. Depuis 19 ans, elle travaille au sein de la compagnie de danse qu'elle a fondée, La Cie Artincidence, au sein de laquelle elle a chorégraphié plus de trente spectacles et pièces chorégraphiques. Elle est la co-curatrice du premier Festival international d'art performance, le FIAP Martinique depuis 2017.