Vous êtes ici

Clément Cogitore L'intervalle de résonance

Le Palais de Tokyo présente L’intervalle de résonance, une installation vidéo inédite et monumentale de Clément Cogitore (né en 1983 à Colmar, vit entre Strasbourg et Paris). Dans la lignée de son long-métrage Ni le ciel ni la terre, présenté au Festival de Cannes en 2015 et nominé au César 2016 du Meilleur premier film, et de sa vidéo Un Archipel exposée en 2011 au Palais de Tokyo, Clément Cogitore poursuit son exploration des pendants rationnels et légendaires de phénomènes insaisissables.

L’installation vidéo imaginée par Clément Cogitore au Palais de Tokyo prend pour point de départ deux manifestations aux origines physiques inexpliquées : la perception supposée de sons émis par les aurores boréales, et l’apparition d’une formation lumineuse mystérieuse en Alaska. Dans les deux cas, les superstitions et les systèmes de croyance Inuit et Saami viennent perturber la recherche d’explications scientifiques. À travers les images et les histoires générées par ces phénomènes, le récit s’établit à mi-chemin « entre mythologie personnelle et collective, entre protocole scientifique et célébration rituelle, entre fiction et documentaire. » (1)

Aux images stratosphériques qui se reflètent sur le sol, s’ajoute la dispersion dans l’espace plongé dans le noir d’une voix polyglotte et d’une musique céleste composée par les compositeurs italiens d’avant-garde Francesco Filidei (né en 1973, vit à Pise) et Lorenzo Bianchi Hoesch (né en 1973, vit à Paris), induisant une perte des repères spatiaux, une perturbation des sens.

(1) Anaël Pigeat, « Introducing Clément Cogitore », artpress n°386, février 2012, p.57-58

Commissaire : Daria de Beauvais

 

[[{"fid":"853","view_mode":"default","type":"media","attributes":{"height":66,"width":67,"class":"media-element file-default"},"link_text":null}]]

Exposition

#ClémentCogitore

Du 13/07/2016 au 11/09/2016

À découvrir de midi à minuit, tous les jours sauf le mardi.

Clément Cogitore

Né en 1983 à Colmar, Clément Cogitore vit et travaille entre Strasbourg et Paris. Après des études à l’École Supérieure des arts décoratifs de Strasbourg et au Fresnoy - Studio national des arts contemporains (Tourcoing) puis une résidence à la Villa Médicis (Rome), l’artiste a développé une pratique à la frontière du cinéma et de l’art contemporain. Alliant storytelling et techniques expérimentales de captation de l’image, son travail qui mêle films, vidéos, installations et photographies a été présenté lors de festivals cinématographiques internationaux (Cannes, Locarno, Lisbonne, Montréal) mais également au sein d’institutions aussi prestigieuses que le MoMA (New York), le Centre Pompidou (Paris) ou le Museum of Fine Art de Boston. Clément Cogitore est représenté par les galeries Eva Hober à Paris et Reinhard Hauff à Stuttgart.

Lors d’un module au Palais de Tokyo en 2011, l’artiste avait présenté sa vidéo Un Archipel, déjà inspirée d’un mystérieux fait-divers. En 2015, son film Ni le ciel ni la terre, présenté dans le cadre de la Semaine de la Critique du Festival de Cannes, est nominé pour le César du premier long-métrage et rencontre un grand succès critique.

Instagram @carolinecorbasson

 

Instagram @frederic_net

Instagram @guerinflora

Cette exposition bénéficie du soutien de :