Vous êtes ici

Anne Imhof, Natures Mortes : performance

Après avoir pris possession de l’ensemble du Palais de Tokyo, pour y composer le premier acte de Natures Mortes, œuvre totale et polyphonique, Anne Imhof, récompensée par le Lion d’or à la Biennale de Venise pour son opus Faust (2017) compose une nouvelle œuvre performative qui capte les pulsations du cycle fugace de la vie et les déflagrations du temps présent.

 

La dimension performative de l’oeuvre d’Anne Imhof qui infusait toute l’exposition, des oeuvres plastiques aux compositions sonores, de l’architecture aux corps, s’expose en symbiose avec l’espace. Même dépouillée de la présence humaine, au-delà de tout spectacle, l’acte 1 de l’exposition portait en creux l’empreinte des corps évanouis, les traces de leur présence, faisait résonner leur voix se déplaçant sans fin dans l’espace.

 

Les performeurs, ses complices de longue date, s’emparent de l’espace, des Rooms qui ménagent des haltes d’intimité, des High Beds et Diving Boards, où les corps au repos reprennent leur souffle avant de s’engager dans des pas de deux, où les identités se dissolvent, en des processions rituelles d’une nouvelle ère, en des échappées où les frontières entre l’espace intérieur et la rue sont rendues caduques.

 

L’espace d’exposition, la rue intérieure, le labyrinthe impulsent leurs rythmes intrinsèques, canalisent les corps, les invitent à ralentir, alors que les courbes, comme des pistes de course appellent le mouvement, la vitesse. Comme animés par l’urgence de soulèvements à venir, les corps se rassemblent, se mêlent, s’entrechoquent, avant de se disperser et de s’échapper, de générer de nouvelles images d’un instant. 

Core Team

Depuis 2012, Anne Imhof s’est entourée d’un noyau de collaborateurs parmi lesquels figure Eliza Douglas dont plusieurs peintures sont présentes dans l’exposition, et avec qui elle a notamment composé l’ensemble de la création sonore de l’exposition et de la performance. Ces collaborateurs sont issus de divers milieux lui permettant d’aborder la création d’une nouvelle pièce à travers une multiplicité de perspectives. Danseurs, mannequins, philosophes, musiciens, compositeurs, chaque collaborateur apporte son propre monde et sa propre esthétique à l’oeuvre générale. Ensemble, ils répètent les séquences et mouvements qu’ils planifient dans le moindre détail. Les personnalités et sensibilités de chacun sont alors rassemblées au sein d’un cadre, dans un dialogue perpétuel avec Anne Imhof. Durant les heures sur lesquelles se déploie la performance, l’artiste, en envoyant des indications via WhatsApp à son groupe de performeurs leur permet de s’adapter à la dynamique des spectateurs présents qui prennent eux aussi part à l’image construite.

 

Parmis les performeurs de la Core Team :

 

Eliza Douglas est une peintre, interprète et musicienne née à New York et basée à Berlin. Elle est diplômée de la Städelschule, Frankfurt am Main in 2017. Douglas a eu des expositions personnelles au Jewish Museum, New York, Schinkel Pavillon, Berlin, Folkwang Museum, Essen, Galerie Buchholz, New York (avec Anne Imhof), Overduin & Co, Los Angeles, et Air de Paris, Paris, entre autres. En tant que collaboratrice principale d’Anne Imhof, elle a composé de la musique, conçu des costumes et joué un rôle central dans Angst (2016), Faust (2017) et Sex (2019). Elle a composé toute la musique de l’exposition Natures Mortes à Paris en 2021 et cette exposition au Palais de Tokyo comprend plusieurs de ses peintures, et deux sculptures sonores réalisées avec Anne Imhof pour l’exposition.

Josh Johnson est un artiste, danseur et chorégraphe américain. Il a fréquenté la Ailey School à New York, puis a rejoint le Alvin Ailey American Dance Theatre et a été membre de la Forsythe Company. Son travail de performance a été présenté à The Shed, New York, Martin Gropius Bau, Berlin et Säule, Berlin, entre autres, et il a travaillé en étroite collaboration avec des artistes tels que Total Freedom, Wu Tsang et Kandis Williams. Il travaille avec Anne Imhof depuis 2015, dans Forever Rage (2015), Angst (2016) et Faust (2017) et Natures Mortes (2021). Actuellement, Josh apparaît dans de nouvelles oeuvres avec et par Wu Tsang qui l’a invité à rejoindre le Schauspielhaus de Zurich, lui permettant ainsi d’être engagé pour la première fois par un théâtre municipal.

Frances Chiaverini, née à Pittsburgh, Pennsylvanie, est interprète, activiste, chorégraphe. Elle a été membre de The Forsythe Company dans ses dernières saisons, elle a travaillé avec Adam Linder aux États-Unis et au Royaume-Uni, et a été consultante chorégraphique pour Anne Imhof pour des oeuvres à la Biennale de Venise, Buchholz Galerie, MoMa PS. 1, Pompidou, Hamburger Bahnhof à Berlin, Art Basel et La Biennale de Montréal. En 2019/20, elle est résidente boursière au Center for Ballet and the Arts de NYU. Alors qu’elle était boursière 2016-18 au Pact Zollverein Choreographic Center et avec l’écrivain Robyn Doty, elle a cofondé Whistle While You Work, une interface publique pour dénoncer le sexisme, la discrimination et les abus au travail dans les domaines de la danse et de la performance. Actuellement Frances apparaît dans de nouvelles oeuvres avec et par Luisa Saraiva et Trajal Harrell qui l’ont invitée à rejoindre le Schauspielhaus de Zurich pour être engagée pour la première fois par un théâtre municipal.

Mickey Mahar est un danseur et performeur américain vivant à Berlin. Il collabore fréquemment avec des artistes réalisant des performances dans le contexte des arts visuels et travaille le plus souvent avec Maria Hassabi, Ryan McNamara et Gillian Walsh. Mahar travaille avec Anne Imhof depuis 2015, notamment dans Deal (2015), Angst (2016) et Faust (2017). Pour Natures Mortes au Palais de Tokyo en 2021, il est également assistant chorégraphe.

Performance

Du 14/10/21 au 18/10/21 et du 21/10/21 au 24/10/21

Entre 18h et 22h

« Pendant les performances, les différentes salles deviennent une sorte d’hétérotopie, un espace d’art mélangé à un espace onirique, dans lesquels tout se transforme en décor et mise en scène. » Anne Imhof

© Nadine Fraczkowski
Anne Imhof

Anne Imhof est née en 1978 à Giessen en Allemagne. Elle vit et travaille à Berlin et Francfort (Allemagne).

Après avoir étudié à la Städelschule (Francfort, Allemagne), elle réalise en 2013 sa première exposition personnelle « Parade » à Portikus (Francfort, Allemagne). Depuis, l’œuvre d’Anne Imhof ont été montrée notamment à l’Art Institute de Chicago (2019), Tate Modern (Londres, 2019), Hamburger Banhof (Berlin, 2016), Kunsthalle Basel (2016), MoMA PS1 (New York, 2015) et au Carré d’Art – musée d’art contemporain de Nîmes (2014). Elle a également participé à de nombreuses expositions collectives et festivals dont au MMK Frankfurt (2019 et 2014), Tai Kwun (Hong Kong, 2019), La Biennale de Montréal (2016), Centre Pompidou (Paris, 2015) et au Palais de Tokyo (Paris, 2015).

Anne Imhof a représenté l’Allemagne à la 57e Biennale de Venise en 2017 où elle a remporté le Lion d’Or pour la meilleure participation nationale avec sa performance Faust. Elle a également remporté l’Absolut Art Award (2017) et le Preis der Nationalgalerie (2015).